Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


Si j'avais une queue elle me ferait bondir, frétiller, envoyer un ballon jusqu'au ciel. J'en serais si fière que jamais je ne la laisserais tomber. Je la balancerais et elle pointerait vers le soleil.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-56%
Le deal à ne pas rater :
GIGABYTE – Disque SSD Interne – 256Go – 2,5″
24.99 € 57.21 €
Voir le deal

 

 « A quatre pattes chérie, c'est toujours mieux à quatre pattes. »

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
Bethany Bunny
Super mômaaan est occupée à boire ou à galipetter. Repassez plus tard.

Bethany Bunny


Messages : 27
Date d'inscription : 04/07/2010

Shakons ensemble
Como esta ?: En recherche d'une queue telle Darby
Je suis: Divorcé(e) et Alleluia
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:

« A quatre pattes chérie, c'est toujours mieux à quatre pattes. » Empty
MessageSujet: « A quatre pattes chérie, c'est toujours mieux à quatre pattes. »   « A quatre pattes chérie, c'est toujours mieux à quatre pattes. » EmptyLun 12 Juil - 19:36

« Amenez un chocolat viennois et un cappuccino. »
« Vous êtes deux ? »
« Là nan, mais ma fille va arriver alors évitez de poser vos fesses sur la chaise. »

Nan mais oh quoi. Pour qui se prenait-il ? Si je voulais commander deux tasses pour moi toute seule j'étais en droit de le faire nan ? Autant dire que je n'avais pas gardé longtemps mon regard posé sur lui. Il n'en valait de loin pas la peine. Niveau pas très fut-fut, il faisait fort. Heureusement qu'il ne travaillait pas au club. Surtout qu'il était pas si mignon. Non. Pour travailler chez nous, il fallait un minimum de gramme de muscles et il était évident qu'il ne les atteignait pas. Il faudrait y ajouter quinze cuiller en argent pour faire le compte. Porter deux tasses à cafés ne demandaient pas une grande force, c'était certain.

Je feuilletais le journal qui était posé sur la table, le temps d'attendre ma fille. La plus petite. Elle m'avait appelée pour me proposer un café. On avait pour habitude d'en prendre un ensemble pour ... discuter de temps en temps. Qu'elle m'informe de ceux qui ne foutent rien au boulot, mais qui sont assez sexy pour rester et surtout elle m'informe des histoires croustillantes. Les siennes essentiellement parce que j'étais au courant de beaucoup d'autres. Des oreilles qui traînaient, et des histoires dont j'étais moi même le noyau central. Enfin bon, c'était des discussions normales d'un jeune adulte avec sa maman chérie.

Le serveur qui tient avait changé de tête déposa les deux tasses et fila rapidement. Je bu une gorgée mais ... diable c'était étrange de boire un truc sans alcool.

« Sara ! » Je l'avais vu à la porte d'entrée et j'avais aussitôt émis le besoin de crier pour la faire venir. Accompagné d'un geste de main, ma fille me reconnu, peut-être avec un peu de honte, mais tant pis. Elle s'approcha de notre table alors que je fermai le journal devant pour le poser sur la table voisine.

« Bon alors ta nuit n'était pas assez satisfaisante pour que tu m'appelles ? Tu as besoin des conseils de maman ? »

_________________
« A quatre pattes chérie, c'est toujours mieux à quatre pattes. » 125lzeu
Revenir en haut Aller en bas
Sara Bunny
GET TUSKED if you read this, please make me a sandwich, kthxbai
Sara Bunny


Messages : 76
Date d'inscription : 04/07/2010
Crédit avatar : gloryBOX @ Bazzart

Shakons ensemble
Como esta ?: In need of Ritalin
Je suis: Réponse D, c'est toujours la réponse D
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:

« A quatre pattes chérie, c'est toujours mieux à quatre pattes. » Empty
MessageSujet: Re: « A quatre pattes chérie, c'est toujours mieux à quatre pattes. »   « A quatre pattes chérie, c'est toujours mieux à quatre pattes. » EmptyLun 12 Juil - 20:28

« ...Croâ... »
« Oh, c'est bon, hein, remue pas le couteau dans la plaie ! »
« ...Croâ... Croâ ! »
« Pfff, ta gueule, sérieux, espèce de... de batracien dégueulasse, tu peux parler toi, t'en a même pas, de vie sexuelle. »

Sur ces mots, je refermais sèchement le couvercle de l'aquarium dans lequel logeait Joey, enfin, Joseph Quincy de son nom complet, la grenouille dont j'avais récemment fait l'acquisition. Oui, je l'aimais -plus que tout au monde... Enfin...-, mais qu'est-ce qu'elle pouvait être désagréable parfois ! Elle était dans un de ses mauvais jours et le dialogue n'était certainement pas envisageable.

J'étais allée vers lui -Joseph, lui, la grenouille, elle... Vous me suivez ?- afin de trouver un peu de compagnie ; en effet, je me sentais un peu seule, n'ayant eu personne dans mon lit cette semaine. Enfin, si : ma peluche Alf. Mais non, ce n'était pas pareil... L'amour que je portais à l'égard de Alf était pur, donc, non, décidément, ce n'était vraiment pas comparable.

Et c'est en traînant mollement des pieds dans ma chambre que l'idée qui m'amena à rédiger ces quelques mots traversa mon esprit tel un éclair : Maman... Elle était toujours de bon conseil. Discuter avec elle était un véritable plaisir et elle et moi adorions nous retrouver autour d'une tasse de café à parler employés mignons, bons plans, gibier potentiel, fouets et autres objets tout aussi amusants récemment acquis par ma génitrice et qui m'étaient généralement vivement recommandés.

C'est ainsi que je décidais de lui passer un coup de fil afin de la retrouver au café l'après-midi même.


Il faisait particulièrement beau quand je quittai le club à deux heures ce jour-là. Je n'étais pas en avance, mais je savais que ma mère ne me le reprocherait pas. J'étais en voiture, je ne mis donc pas plus de dix minutes avant de me garer près du café où j'étais attendue.

Après avoir vérifié que mon véhicule était correctement verrouillé, je partis en direction de la terrasse du bâtiment où ma mère avait certainement dû s'asseoir. Un grand soleil inondait l'endroit de lumière et je me félicitais de mon ensemble chemisier sans manches-short choisi en dépit de la fraîcheur le matin-même.

Je m'avançais vers l'entrée du café, n'ayant pas aperçu ma mère à la terrasse. C'est à ce moment-là qu'elle me héla :

« Sara ! »

Je me retournai et la vit enfin ; elle était calée derrière une table posée dans un coin de la terrasse. Je lui adressai un petit signe de la main avant de marcher jusqu'à elle.

Elle posa le journal qu'elle avait sous les yeux sur la table voisine et je pris place en face d'elle ; à ma table était déjà posé un chocolat viennois. Maman ne me connaissait que trop bien et savait que, été ou hiver, peu importe la température ambiante, j'étais toujours satisfaite d'un chocolat brûlant avec un nuage de chantilly à la surface.

« Bon, alors, ta nuit n'était pas assez satisfaisante pour que tu m'appelles ? Tu as besoin des conseils de Maman ? »

Je soupirai et bus une gorgée de chocolat. Je levai les yeux sur elle et croisai mes doigts avant de les tortiller nerveusement.

« Ben, pour ne rien te cacher... Mes dernières nuit ont été plutôt... Solitaires. »

Je mordis ma lèvre inférieure avant de reprendre :

« H-E-L-P. Je dois avouer que j'ai même pas ne serait-ce une petite idée de qui sera ma prochaine victime, c'est te dire... »

_________________
« A quatre pattes chérie, c'est toujours mieux à quatre pattes. » 948009808 « A quatre pattes chérie, c'est toujours mieux à quatre pattes. » 121512443
GLORYBOX ♦️ MAHARET83 + HOW
_WE_FADE @ LIVEJOURNAL

Reflecting light from big puddles, you know
that I started this popped collar trend. Ban
quet's over, but bartender's dancing; spin a
bit, jump, split,
don't I look like Pete from P
ete & Pete?
Revenir en haut Aller en bas
Bethany Bunny
Super mômaaan est occupée à boire ou à galipetter. Repassez plus tard.

Bethany Bunny


Messages : 27
Date d'inscription : 04/07/2010

Shakons ensemble
Como esta ?: En recherche d'une queue telle Darby
Je suis: Divorcé(e) et Alleluia
Mes amis, mes amours, mes emmerdes:

« A quatre pattes chérie, c'est toujours mieux à quatre pattes. » Empty
MessageSujet: Re: « A quatre pattes chérie, c'est toujours mieux à quatre pattes. »   « A quatre pattes chérie, c'est toujours mieux à quatre pattes. » EmptyLun 12 Juil - 21:09

Ca me faisait toujours plaisir de voir que mes filles m'appelaient pour me demander des conseils. Mon fils le faisait aussi, mais c'était un abruti fini. J'avais beau lui dire de quitter sa grognasse pour une autre moins chieuse et moins profiteuse, il ne m'écoutait pas. Peut-être était-elle un véritable coup au lit ... mais même, des filles douées sous la couette il y en avait un tas. Il suffirait que je la conseille au pire. Mais là, je m'occupais de Sara, la petite dernière et déjà si grande. Le temps filait rapidement. Mais heureusement pour moi, Findus n'était pas là, mais le sexe toujours d'actualité. J'avais douté un temps. Surtout après les trois accouchements, mais heureusement j'avais fais fausse route. L'alcool entretenait peut-être. Idée à développer une autre fois.

Je m'étais débarrassée du journal pour ne m'occuper que des problèmes de ma fillette. Son chocolat viennois l'attendait bien sagement sur la table, malgré la température qu'il faisait. En même temps je buvais bien un cappuccino chaud moi aussi. C'est de famille la chaleur. Mais j'avais beau boire des gorgées, il manquait d'alcool. C'était plus ... requinquant avec un peu de whisky dedans. Mais je n'étais pas alcoolique, je pouvais m'en passer. Pour le moment.

« Je vois ... mais tu sais que solitaire ne veut pas dire ennuyante à mourir et triste ? »

Ben non. Seule on pouvait se faire plaisir aussi. Rien n'était interdit. Et seule, pas de tabou, tout était possible.

« Tu sais toujours où se trouve le tiroir de dernier recours dans ma chambre hein chérie ? »

Toutes les filles Bunny, les deux en tout cas, connaissaient l'existence de ce tiroir. Plein d'accessoires variés, de films pour adultes ... de quoi passer des soirées seule ... ou même à deux en réalité. J'en avais utilisé avec son père de ce genre d'accessoires. Oui, mais ceux de ce tiroir étaient réservés à mes filles. J'imaginais qu'elles ne désiraient pas utiliser ce qui avait pu rendre maman heureuse.

« Mais on peut te trouver une victime facilement. Ca ne manque pas au club. Ici aussi. Enfin pas le serveur là-bas il est un peu con. Mais le client assis à la première table là-bas ... »

Je levai un peu la tête pour scruter les environs. Comme une girafe ou une autruche. Ouais ou pas. Mais j'hésitais pas à le regarder, même si la chaise en face de lui était occupée par une jeune fille.

« T'es bien plus sexy que sa compagne. Elle sait pas s'habiller. »

Contrairement à Sara qui était parfaite dans son ensemble. Et c'était un avis totalement objectif. Quand Sara était mal habillé je le lui disais. Ca arrivait rarement, même c'était arrivé qu'une fois mais je le lui avais dis.

« Ou sinon au club ... celui qui range les chaises longues sur la plage est pas mal ... et plutôt doué au lit. »

Hum Sara aurait préféré ne pas le savoir ? Tant pis.

« Tu recherches quoi exactement ? Enfin quel type et pour faire quoi ? »

J'avais répertorié dans ma petite tête les points forts de certains employés du club ou de clients. D'après ce que j'en entendais, d'après les expériences de chacune. Tout le monde aimait me parler de ça, j'y pouvais rien, j'écoutais du coup.

_________________
« A quatre pattes chérie, c'est toujours mieux à quatre pattes. » 125lzeu
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





« A quatre pattes chérie, c'est toujours mieux à quatre pattes. » Empty
MessageSujet: Re: « A quatre pattes chérie, c'est toujours mieux à quatre pattes. »   « A quatre pattes chérie, c'est toujours mieux à quatre pattes. » Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
« A quatre pattes chérie, c'est toujours mieux à quatre pattes. »
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Les Charlots en folie : À nous quatre Cardinal! [DVDRiP]
» [UploadHero] La Folie des grandeurs [DVDRiP]
» G - "With or Without You" [HENTAÏ] [PV Mina]
» Mes yeux ne sont pas si bas... regarde un peu plus haut ça marchera peut-être mieux entre nous. (suite) //+18// //HENTAÏ//

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Shake me & the city :: Mmmh, what else ?-
Sauter vers: